Psychologie

Comment vivre avec son hypersensibilité au quotidien ?

24 mai 2015

Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous quelques conseils pour améliorer son quotidien lorsqu’on est hypersensible. Après vous avoir présenté les principales caractéristiques de l’hypersensibilité en m’appuyant sur mon expérience personnelle (Hypersensibilité, une force insoupçonnée), nous pouvons désormais entrer dans le vif du sujet. Il est à noter que ce billet est destiné non seulement aux hypersensibles mais également à ceux qui ne le sont pas, car chacun pourra se retrouver dans les différents conseils mis en avant. Bien évidemment cet article est entièrement subjectif et les conseils présentés totalement personnels.

Bien se connaître

Bien que cela puisse paraître évident de prime abord, nombreux sont ceux qui ne se connaissent pas, qui ne savent pas réellement qui ils sont. Et qui pourrait les en blâmer ? Personne ne va chez le psy lorsque tout va bien de même que personne ne va chez le médecin en parfaite santé. Cependant, une thérapie pourrait s’avérer utile pour tous, afin de déterminer quels sont les principaux traits de notre personnalité ainsi que nos aspirations. Cela peut aider à faire les bons choix dans la vie professionnelle mais également dans la vie privée. Les personnes les plus déterminées sont très souvent celles qui se connaissent le mieux. Chez l’hypersensible qui ne se connaît pas, on peut découvrir une perte de confiance en soi couplé du sentiment d’être incompris, seul face aux autres. Grâce à mes recherches sur l’hypersensibilité j’ai pu en apprendre plus sur moi, reconnaître ma différence, ce qui m’a permis d’être plus sûre de moi et de mes choix.

Suivre son intuition

L’intuition est une des principales caractéristiques de l’hypersensible. Comme la sensibilité accrue dont il fait preuve lui permet de voir ou ressentir des subtilités que d’autres ne perçoivent pas, ceci lui permet d’avoir une intuition très développée. J’ai toujours eu des facilités pour ressentir les émotions des autres et adapter mon comportement en fonction de celles-ci. Seulement, maintenant je laisse mon intuition prendre le dessus dans mes choix professionnels, ce qui m’a été d’une grande aide.

S’entourer des bonnes personnes

Ce point est plus délicat à présenter que les autres. Bien évidemment, chacun se fait sa propre idée d’une « bonne personne ». Pour certains ce sera quelqu’un qui fait preuve d’honnêteté et de loyauté envers ses amis, pour d’autres cela peut être une personne généreuse et bénévole dans une association. Cependant, il y a des personnes qui ont des comportements qualifiés de « toxique » et c’est cette catégorie qu’il faut éviter à tout prix. Mais qui sont les personnes toxiques ? Ça peut être une relation amoureuse, amicale ou professionnelle où l’autre a pour but de vous contrôler, vous manipuler. Ces relations sont à fuir comme la peste qui plus est pour un hypersensible. En effet, l’hypersensible de part sa sensibilité sera plus vulnérable face à ces personnes-là. Sur le long terme ces relations entraînent une perte de confiance en soi et de l’estime de soi. Pis encore, cela peut venir envenimer de belles relations.

Se ménager du temps pour soi 

 Parce qu’être hypersensible signifie voir tous ces sens décuplés, il est important de s’organiser à l’aide d’un planning pour aménager des heures de repos décentes ainsi que des moments pour se retrouver seule. En effet, après une journée passée dans un environnement bruyant comme lorsque je suis en classe, j’ai besoin d’être seule un moment. Cela me permet d’évacuer toute l’angoisse de la journée et de recentrer mes pensées sur les sujets essentiels. C’est grâce à ce petit moment que j’évite de me retrouver fasse à des conflits inutiles. Par exemple, lors de ma première année en DUT je ne supportais pas du tout la pression des dossiers à rendre, des partiels etc. Et lorsque je rentrais chez moi, un rien pouvait me faire partir au quart de tour. Puis, j’ai tenté de m’isoler durant une trentaine de minutes avant de discuter avec les autres membres de ma famille. Il s’est avéré que j’étais plus disposée à partager un bon moment avec ma famille après m’être isolée.

Cette liste est non exhaustive mais elle rassemble les points les plus importants pour vivre en parfaite harmonie avec son hypersensibilité. Le premier point est un conseil que je donne à tout le monde, car personne ne peut être réellement heureux tant qu’il ne se connaît pas. Bien se connaître permet  de vivre la vie à laquelle nous aspirons réellement et à l’inverse permet de déceler les indices qu’une situation ne nous convient pas.

Et vous, hypersensibles ou non, quels sont vos conseils pour améliorer votre quotidien ?

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply